Probiotiques : quels effets secondaires

Vous pensez prendre des probiotiques pour leurs effets bénéfiques ? Mais peuvent-ils être dangereux ? Quels sont leurs effets secondaires ? Quelles contre-indications devez-vous considérer ? 


Les probiotiques : pourquoi en prendre ? 


Le système digestif est peuplé de milliards de micro-organismes vivants (levures, bactéries) qui forment le microbiote intestinal. Leurs rôles ? Ils sont impliqués tant dans la digestion, que la synthèse de certaines vitamines, ou encore dans le système immunitaire. 

Les probiotiques (à ne pas confondre avec les prébiotiques), sont des bactéries similaires à celles retrouvées dans les intestins. Plus exactement, ils sont décrits par l’OMS comme des “ micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels”. 

Leur but est de venir équilibrer la flore intestinale pour la maintenir en bonne santé et éviter un certain nombre de désagréments digestifs. 


Les probiotiques : une réglementation stricte 


Tous les compléments alimentaires d’origine française sont rigoureusement contrôlés sur le plan sanitaire et sécuritaire pour garantir une consommation sans risque. Ces contrôles englobent : 

  •  la traçabilité

  • les normes de production, 

  • l'absence de micro-organismes toxiques,

  • le respect des dosages recommandés.

Les micro-organismes, tels que les bactéries et les levures, utilisés dans les aliments et les compléments probiotiques sont répertoriés dans une liste européenne de présomption d’innocuité reconnue, appelée QPS (Qualified presumption of safety). 

En ce qui concerne l'étiquetage, les probiotiques destinés à être commercialisés doivent être déclarés auprès de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). Les demandes d'autorisation d'allégations de santé doivent être adressées à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), qui émet un avis scientifique. Elle peut refuser la commercialisation des probiotiques si les allégations avancées ne sont pas étayées par des preuves scientifiques solides.

Ces réglementations françaises strictes assurent donc une sécurité des produits et une absence de toxicité. 

 

Les effets indésirables des probiotiques


Puisque les probiotiques agissent directement sur le microbiote et son équilibre, ils peuvent entraîner l’apparition de certains effets indésirables

Certaines personnes qui débutent une cure de probiotiques peuvent ressentir des symptômes tels que :

  • des ballonnements

  • des gaz

  • des douleurs abdominales

  • des diarrhées


Généralement, ces désagréments ne durent pas plus d’une dizaine de jours : il s’agit d’une phase d’adaptation. Pendant cette période, l'ajout de probiotiques modifie la composition bactérienne de la flore intestinale, et demande alors une période d'ajustement du système digestif à ces changements.

Néanmoins, si vous remarquez que ces effets indésirables s’étendent et persistent au-delà de deux à trois semaines, il est recommandé d'interrompre immédiatement la cure.

La composition de la flore intestinale étant propre à chaque individu, tous les produits probiotiques ne conviennent pas à tout le monde. Des effets secondaires prolongés peuvent notamment résulter d'un choix inapproprié de souche probiotique.

En ce qui concerne les infections associées aux probiotiques, les études menées jusqu'à présent n'ont révélé aucun risque chez les personnes en bonne santé : les effets indésirables sont surtout limités à des troubles intestinaux.


Les contre-indications des probiotiques 


Pour les femmes enceintes et allaitantes, il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant d'entamer une cure de probiotiques, car les données scientifiques disponibles pour ces personnes sont encore limitées et les doses doivent éventuellement être adaptées.



Une consommation sans risque : quelles précautions d’usage ? 


Pour éviter les effets secondaires et les éventuelles complications lors de la prise de compléments alimentaires contenant des probiotiques, quelques précautions sont à prendre : 

  • Ne surdosez pas ! Il ne faut pas dépasser la dose recommandée. Selon l'ANSES, une dose efficace de probiotiques se situe généralement entre 1 et 100 milliards de microorganismes par jour. Prendre une quantité excessive pourrait perturber l'équilibre de votre flore intestinale. Les doses recommandées peuvent varier en fonction des souches, donc suivez attentivement les indications du fabricant.

  • Évitez de cumuler plusieurs compléments probiotiques en même temps. En testant un seul produit à la fois, vous pourrez plus facilement vous rendre compte de son efficacité et de sa tolérabilité par votre organisme. 

  • Ne vous fiez pas aux résultats des deux premières semaines. Votre système digestif a besoin de temps pour s'adapter aux probiotiques avant de ressentir leurs bienfaits sur votre santé.

  • Soyez attentif aux excipients et aux éventuels allergènes ajoutés, en tenant compte de votre sensibilité individuelle, comme pour tout autre complément alimentaire.

  • Privilégiez les gélules gastro-résistantes pour limiter la dégradation des probiotiques par l'acidité gastrique.

  • Optez pour des marques et des souches françaises : la réglementation est plus stricte, ce qui réduit les risques pour la santé. De plus, les transports sont réduits, ce qui est crucial étant donné la fragilité des probiotiques.

  • Sélectionnez les souches appropriées à vos besoins spécifiques : il existe une grande variété de souches de probiotiques, et elles n'ont pas toutes les mêmes effets. Renseignez-vous avant d'acheter, et choisissez le complément qui contient la souche qui répondra le mieux à vos besoins. Cela vous évitera l’apparition d’effets secondaires. 


Les probiotiques : des compléments dangereux ?


Les probiotiques ne sont pas considérés comme dangereux. 

Bien évidemment, ces compléments alimentaires agissent véritablement sur votre intestin et vous devez les consommer avec prudence. 

Mais si vous suivez les précautions d’usages cités, il y a peu de chance que vous soyez soumis à un danger. En cas de doute, consultez toujours un professionnel de santé.